Istanbul: Siège du HDP saccagé par la police turque

de Cahit Ozsoy

Le régime d’Ankara continue ses actions contre l’éthnie kurde

Le 11 août les forces de frappe de l’unité anti-terroriste de la police turque ont, dans le cadre d’une vaste rafle dans la métropole Istandbul, „fouillé“ le siège de district du parti pro-kurde HDP. „Dans la nuit de jeudi ils ont avec violence investi les bureaux“ confirme la porte-parole du HDP, Bermali Demirdögan. Des ordinateurs portables et autres matériel technique ont disparu.

bureau HDP 03

Au cours de cette même nuit 15 personnes ont été arrêtées. L’action policière est clairement dirigée contre le parti travailliste kurde PKK et le siège du HDP a été une des cibles, la police voulant croire que des suspects s’y seraient repliés.

bureau HDP 02

Le régime d’Ankara accuse le HDP de représenter politiquement le PKK, lui-même considéré comme une organisation terroriste. Le HDP pourtant a toujours démenti ces faits.

bureau HDP 01

Le parti travailliste kurde est rendu responsable pour deux attentats s’étant incrits dans dans le sud-est de la Turquie le mercredi 10 août. Lors de ces frappes dans le chef-lieu Kiziltepe (région de Mardin) et la métropole kurde Diyarbakir ont été blessés de nombreuses personnes dont huit mortellement.

Author: Sarah Kleeblatt

Etudiante en journalisme, Paris

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *