Sarkozy: son bouquin, sa politique…

de Anne Schmitt

Tout pour la France – Nicolas Sarkozy candidat président

Si tous l’attendaient, maintenant c’est officiel: Nicolas Sarkozy se remet au goût du jour et confirme sa candidature à la présidence de la France. Avec un François Hollande au plus bas des résultats de sondage jamais atteints par un président, Sarkozy a toutes ces chances…

« J’ai décidé d’être candidat à l’élection présidentielle de 2017. La France exige qu’on lui donne tout. J’ai senti que j’avais la force pour mener ce combat à un moment de notre histoire si tourmentée. Les cinq années qui viennent seront celles de tous les dangers mais aussi de toutes les espérances. Au fond nous avons cinq grands défis à affronter. Le premier, celui de la vérité. A-t-on une chance raisonnable d’être élu en assumant de dire tout avant l’élection pour être certain de tout faire après ? Celui de l’autorité. Peut-elle exister dans une société dans laquelle la loi de la République ne s’applique plus dans de nombreux quartiers, où l’autorité du maître à l’école n’a jamais été autant remise en cause, où des minorités gagnent leur chantage contre le pouvoir en place, où l’Etat s’affaiblit jour après jour ? Celui de l’identité. Comment faire de l'identité de la France notre premier combat pour défendre notre mode de vie et sans jamais avoir la tentation de nous couper du reste du monde ? Celui de la compétitivité. Comment restaurer les marges de manœuvre indispensables pour affronter la compétition mondiale afin que la France redevienne une puissance économique ? Et, enfin, celui de la liberté. Comment faire de la liberté un atout pour rétablir la confiance et l'espoir dans l'avenir. Ce livre est le point de départ. Face à tant de défiance à l'égard de la parole publique, je veux convaincre les Français que le débat de la campagne doit s'intégrer à part entière au mandat présidentiel. C’est seulement en disant tout avant, que nous aurons la légitimité pour tout faire après. Rien ne sera possible sans cette exigence de clarté. » Nicolas Sarkozy
« J’ai décidé d’être candidat à l’élection présidentielle de 2017. La France exige qu’on lui donne tout. J’ai senti que j’avais la force pour mener ce combat à un moment de notre histoire si tourmentée.
Les cinq années qui viennent seront celles de tous les dangers mais aussi de toutes les espérances. Au fond nous avons cinq grands défis à affronter. Le premier, celui de la vérité. A-t-on une chance raisonnable d’être élu en assumant de dire tout avant l’élection pour être certain de tout faire après ? Celui de l’autorité. Peut-elle exister dans une société dans laquelle la loi de la République ne s’applique plus dans de nombreux quartiers, où l’autorité du maître à l’école n’a jamais été autant remise en cause, où des minorités gagnent leur chantage contre le pouvoir en place, où l’Etat s’affaiblit jour après jour ? Celui de l’identité. Comment faire de l’identité de la France notre premier combat pour défendre notre mode de vie et sans jamais avoir la tentation de nous couper du reste du monde ? Celui de la compétitivité. Comment restaurer les marges de manœuvre indispensables pour affronter la compétition mondiale afin que la France redevienne une puissance économique ? Et, enfin, celui de la liberté. Comment faire de la liberté un atout pour rétablir la confiance et l’espoir dans l’avenir.
Ce livre est le point de départ. Face à tant de défiance à l’égard de la parole publique, je veux convaincre les Français que le débat de la campagne doit s’intégrer à part entière au mandat présidentiel. C’est seulement en disant tout avant, que nous aurons la légitimité pour tout faire après. Rien ne sera possible sans cette exigence de clarté. »
Nicolas Sarkozy

Le petit „nerveux“ qui en 2012 affirmait que si il perdait contre Hollande, il tournerait la page politique et se chercherait une „autre“ occupation, mais ce ne fut que de courte durée. Deux ans après la „défaite“ il s’empare de la direction de l’UMP, son parti. Certainement dans un souci de mieux pouvoir s’affirmer, il en changera le nom et l’UMP devient „Les républicains“. Il remaniera le parti selon ses convictions et ambitions.

Toutefois, les souhaits de Sarkozy ne font pas loi et il reste encore de serieux obstacles a franchir. A citer les nombreuses „affaires“, dont une est encore sujete à „investigation“ de la part de la justice. Reste encore son concurrent principal Alain Juppé, bien placé pour les préliminaires du camp conservateur. Au niveau national, il est vrai que Juppé est de loin préféré à Sarkozy. Et pourtant le petit Nicolas à l’applomb nécessaire pour se profiler. Il ne prétend à rien d’autre qu’un renouvellement profond, pour son parti et son pays.

Se positionner à droite du Front National

Au renouvellement il faut une toute nouvelle politique. Une politique de droite, bien entendu. Mais une politique de droite radicale, de celles qui feront du FN des envieux. Son crédo: la guerre contre le terrorisme. Sarkozy le dit ainsi: „Sept attentats ont eu lieu après Charlie hebdo, j’étais président, je sais qu’une protection à 100% n’existe pas, mais il nous faut constater: La guerre est totale, nous devons changer certains de nos principes, nous ne pouvons nous permettre de reculer.“

Il ne laisse pas la place au doute. Avec ses idées, sa vue et son ambition politique, Sarkozy a bel et bien l’intention de prendre les devants sur le FN. Moins populiste parceque meilleur locuteur, il veut l’électeur indécis chez les citoyens nationalistes et autres radicaux de droite.

Sarkozy… une carrière

- 1983 Nicolas Sarkozy devient à 28 ans Maire de la banlieue „chic“ Neuilly-sur-Seine.

- 1988 il entre comme député à l'assemblée nationale. Un grand premier pas est franchi.

- 1993, Nicolas est promu ministre du budget.

- 2002: Sarkozy est promu ministre de l'intérieur sous Jacques Chirac. S'en suit la „valse“ des postes. D'abord ministre de l'économie, puis ministre des finances et à nouveau ministre de l'intérieur.

- 2007: Candidat à la présidence du parti conservateur UMP, Nicolas Sarkozy remporte les présidentielles contre la candidate socialiste Ségolène Royal.

- 2012: Au présidentielles il sera battu par le candidat socialiste François Hollande et se retire momentanément de la scène politique.

- 2014: Retour avec fracas dans le monde politique. Sarkozy reprend les rennes de l'UMP qu'il renommera „Les républicains“

- 2016: Le 22 août Nicolas Sarkozy déclare sa candidature à la présidence et présente son enième livre, intitulé cette fois: „Tout pour la France“ (éditions PLON)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *