Des moyens financiers pour les territoires kurdes

Un investissement dans la paix?

Au Sud-Est de la Turquie le conflit opposant l’éthnie Kurde au régime Turque ne perd rien de son ardeur. Les affrontements entre l’armée turque et le PKK restent à l’ordre du jour. Le Ministre Yildirim a annoncé ce 4 septembre vouloir aider la région kurde à coups de milliards.

Le gouvernement turc a annoncé un plan de relance de plusieurs milliards pour les personnes gravement touchées par le conflit Kurde à l’est et au sud-est du pays. Au cours d’une visite dans la métropole Kurde de Diyarbakir, le Premier ministre Binali Yildirim aurait déclaré que le gouvernement allait investir dix milliards de lires (environ trois milliards d’euros) dans la région.

Selon l’agence Anadolu, Yildirim a promis 80 nouvelles usines et 40.000 emplois et annoncé des investissements dans les transports, l’énergie et l’infrastructure. En outre, des hôpitaux, des écoles nouvelles, des aéroports et des stades sportifs devraient être construits. Aucune information n’a pourtant été transmise selon laquelle les cityoens turques d’ethnie kurde seraient intégrés dans ces projets.

Les affrontements armés font rage…

Depuis l’été 2015, le cessez-le-feu convenu avec le parti travailliste kurde (PKK) avait pris fin. Depuis le conflit a dégénéré et Ankara n’envisage à ce jour aucune reprise des négociations.

Ce week-end, l’armée de l’air turque a bombardé à nouveau les positions du PKK dans l’est du pays. Plusieurs combattants du PKK ont été tués dans les raids aériens dans la nuit de dimanche, a rapporté l’état agence Anadolu. Parmi eux un leader régional de la milice kurde. Selon les autorités provinciales, samedi 15 soldats turques ont été tués et 28 autres blessés.

Author: Sarah Kleeblatt

Etudiante en journalisme, Paris

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *