UE: Tableau de bord des marchés de consommation 2016

Commission européenne - Communiqué de presse
Le fonctionnement des marchés s’est amélioré, mais des efforts supplémentaires sont nécessaires dans les secteurs des télécommunications et de l’énergie

La Commission européenne a publié ce 5 septembre son tableau de bord des marchés de consommation 2016, qui recense les appréciations des consommateurs de l’UE concernant le fonctionnement de 42 marchés de biens et de services

Il ressort de ces appréciations que le fonctionnement des marchés s’est amélioré depuis le dernier tableau de bord, publié en 2014. La tendance positive observée depuis 2010 s’accélère, les services financiers affichant les progrès les plus importants. Les trois marchés de biens que les consommateurs placent en tête sont ceux des livres, magazines et journaux, des articles de loisirs (les jeux et jouets, par exemple) et des gros appareils ménagers tels que les réfrigérateurs. En ce qui concerne les services, les trois marchés qui se situent en haut du classement relèvent des loisirs: ils vont des logements de vacances aux services culturels et de divertissement en passant par les services sportifs, tels que les salles de sport.

«Nous pouvons constater dans le tableau de bord de cette année que les règles favorables aux consommateurs, les réformes des marchés, ainsi que l’application effective des règles de protection des consommateurs ont rendu ces derniers plus confiants dans les marchés», a déclaré Mme Věra Jourová, la commissaire chargée de la justice, des consommateurs et de l’égalité des genres. «Nous devons maintenir cette tendance encourageante, en particulier pour ce qui est des marchés dont les résultats laissent encore à désirer, comme ceux des télécommunications et de l’énergie. C’est la raison pour laquelle les consommateurs sont au cœur des projets prioritaires de la Commission, tels que le marché unique numérique et l’union de l’énergie.»

Les tableaux de bord de la consommation sont utilisés par les décideurs nationaux et les parties prenantes pour évaluer les effets des politiques dans le temps et comparer les situations des différents États membres. La Commission s’appuie sur les résultats du tableau de bord des marchés de consommation pour élaborer ses politiques.

Les marchés fonctionnent mieux lorsque les consommateurs se sentent davantage en confiance. Ainsi, le manque de confiance des consommateurs dans les services financiers a été à l’origine de la directive sur le crédit à la consommation. Maintenant que cet acte législatif est en vigueur, nous observons une confiance croissante dans ce secteur. Les consommateurs signalent des difficultés sur les marchés des télécommunications. La Commission présentera une proposition dans ce domaine afin de résoudre ces problèmes. Les propositions récentes de la Commission concernant les contrats numériques visent à renforcer la confiance des consommateurs dans les achats en ligne transnationaux.

Le tableau de bord de la consommation confirme les résultats du semestre européen: des secteurs tels que ceux des services ferroviaires et de la distribution d’eau et d’électricité requièrent des réformes structurelles dans certains pays, étant donné que les appréciations les concernant varient considérablement d’un État membre à l’autre.

Principales conclusions du tableau de bord des marchés de consommation 2016

Les améliorations sont plus marquées pour ce qui est des marchés de services qu’en ce qui concerne les marchés de biens. Les services financiers affichent les progrès les plus importants. Les consommateurs ont davantage confiance dans leurs banques, leurs régimes de pension privés et leurs fonds de placement que par le passé. Cela donne à penser que les initiatives législatives récentes dans des domaines tels que les comptes de paiement et le crédit hypothécaire, les mesures de mise en application effective de la législation et les actions de sensibilisation commencent à porter leurs fruits. Dans le même temps, cependant, les services bancaires restent le secteur le moins performant parmi les marchés de services.

Les résultats sont inégaux entre les États membres. Les plus grandes différences observées entre les pays de l’UE dans l’appréciation du fonctionnement des marchés concernent les marchés des services d’électricité, de la distribution d’eau, des transports ferroviaires, des hypothèques et des services de téléphonie mobile. Par rapport aux marchés mieux notés, ces marchés sont moins ouverts à la concurrence transfrontière.

Les résultats sont aussi inégaux entre les marchés. Parmi les marchés examinés, ceux des services immobiliers, des hypothèques, des produits d’investissement, des régimes de pension privés et des titres, ainsi que des voitures d’o ccasion et des produits à base de viande occupent le bas du classement.

Les marchés de biens continuent d’être évalués plus favorablement que les marchés de services, malgré de nettes améliorations en ce qui concerne ces derniers. Parmi les marchés de biens, les marchés de détail des biens de grande consommation, tels que les boissons non alcoolisées, le pain, les céréales et les pâtes, qui étaient bien notés dans les éditions précédentes du tableau de bord, ont perdu du terrain par rapport à d’autres marchés de biens.

– L’appréciation du marché des services ferroviaires par les consommateurs s’est considérablement améliorée depuis 2013. Le fonctionnement du marché de l’électricité n’est pas optimal pour les consommateurs. Il existe également de nombreux problèmes sur les marchés des télécommunications. C’est dans ces secteurs que le préjudice global subi par les consommateurs est le plus important parmi tous les secteurs analysés.

Un plus grand nombre de consommateurs ont changé de fournisseur, mais un tel changement reste difficile sur certains marchés. Pour la première fois, le tableau de bord se penche également sur les raisons qui empêchent les consommateurs de changer de fournisseur. Les résultats montrent que, dans de nombreux cas, les consommateurs s’inquiètent encore du fait qu’il pourrait s’avérer difficile de changer ou ont essayé de changer mais se sont heurtés à des obstacles.

Contexte

Les tableaux de bord de la consommation apportent une vue d’e nsemble de la manière dont le marché unique fonctionne pour les consommateurs de l’UE. Publiés depuis 2008, ils visent à assurer un meilleur suivi des résultats pour les consommateurs et à fournir des éléments utiles à l’élaboration des politiques. Il existe deux types de tableaux de bord, publiés une année sur deux et fondés sur des enquêtes à grande échelle:

le tableau de bord des marchés de consommation analyse le fonctionnement de plus de 40 marchés de consommation sur la base d’indicateurs clés tels que la confiance dans le fait que les vendeurs respectent les règles de protection des consommateurs, la comparabilité des offres, le choix disponible sur le marché, la mesure dans laquelle les attentes des consommateurs sont satisfaites et les préjudices causés par les problèmes que rencontrent les consommateurs. D’autres indicateurs, comme les changements de fournisseur et les prix, font également l’objet d’un suivi et d’une analyse;

le tableau de bord des conditions de consommation surveille les conditions de consommation nationales dans trois domaines (1. les connaissances et la confiance, 2. le respect et la mise en application des règles, 3. les plaintes et le règlement des litiges) et examine les progrès réalisés dans l’ intégration du marché de détail de l’UE (tableau de bord des conditions de consommation 2015).

Pour en savoir plus

- Tableau de bord des marchés de consommation 2016- Fiche d'information sur le tableau de bord des marchés de consommation 2016- Infographie sur les conclusions du tableau de bord des marchés de consommation 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *