Bahama Leaks: Neelie Kroes poignarde l’idée européenne

La „surveillante“ aux
comptes „off-shore“

Neelie Kroes, commissaire à la concurrence de 2004 à 2009, puis vice-présidente de la Commission européenne jusqu’en2014, remet en question les valeurs d’une institution qui pourtant se veut être la défendrice des droits des citoyens. Confondue par des documents, elle se devait de reconnaître avoir été directrice de „Mint Holdings Ltd“ une société off-shore ayant son siège au Bahamas.

Confondue par des documents, l'ancienne commissaire à la concurrence a reconnu avoir été directrice d'une société off-shore aux Bahamas pendant son mandat européen. (foto d'archives / © John Thys, AFP)
Confondue par des documents, l’ancienne commissaire à la concurrence a reconnu avoir été directrice d’une société off-shore aux Bahamas pendant son mandat européen. (foto d’archives / © John Thys, AFP)

Anciennement commissaire européenne à la Concurrence et à ce titre chargée de surveiller le monde des affaires, les documents en possession du quotidien allemand „Süddeutsche Zeitung“ et du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) mettent en lumière le fieffé double-jeu de Neelie Kroes. read more

Des moyens financiers pour les territoires kurdes

Un investissement dans la paix?

Au Sud-Est de la Turquie le conflit opposant l’éthnie Kurde au régime Turque ne perd rien de son ardeur. Les affrontements entre l’armée turque et le PKK restent à l’ordre du jour. Le Ministre Yildirim a annoncé ce 4 septembre vouloir aider la région kurde à coups de milliards.

Le gouvernement turc a annoncé un plan de relance de plusieurs milliards pour les personnes gravement touchées par le conflit Kurde à l’est et au sud-est du pays. Au cours d’une visite dans la métropole Kurde de Diyarbakir, le Premier ministre Binali Yildirim aurait déclaré que le gouvernement allait investir dix milliards de lires (environ trois milliards d’euros) dans la région. read more

Turquie: Surprenante démission du Ministre de l’Intérieur

Un des plus loyaux adeptes de Recep Tayyip Erdogan, le Ministre de l’Intérieur Efkan Ala a démissioné.

Efkan-Ala

Son poste sera repris par Süleyman Soylu, jusqu’alors Ministre du Travail, annonçait le chef du gouvernement Binali Yildirim hier soir à la télévsion. Il n’aura pas été évoqué si la démission de Efkan Ala est a mettre relation avec le coup d’Etat manqué du 15 juillet.

Les Etats-Unis réclament la paix entre la Turquie et les Kurdes en Syrie

Et aussitôt les armes se sont tues…

A peine une semaine après la prise de la ville Dscharablus dans le nord de la Syrie, les rebelles syriens soutenus par les Kurdes ont annoncé un cessez-le. L’accord de cessez-le-feu aurait été convenu avec la Turquie par l’entremise des Etats-Unis.

Les chars de l'armée turque avancent sur le territoire syrien. Leur cibles ne sont pas seulement les combattants de l'Etat Islamique, mais aussi les milices kurdes dont Ankara voudrait aussi se débarasser pour s'assurer qu'ils ne puissent installer une zone autonome sous gestion Kurde.
Les chars de l’armée turque avancent sur le territoire syrien. Leur cibles ne sont pas seulement les combattants de l’Etat Islamique, mais aussi les milices kurdes dont Ankara voudrait aussi se débarasser pour s’assurer qu’ils ne puissent installer une zone autonome sous gestion Kurde.

La Turquie cependant reste impassible quand à la revendication qui porte sur le repli des combattants kurdes sur le côté est de l’Euphrate. Selon le porte-parole militaire US, John Thomas, l’accord trouvé entre la Turquie et les diverses unités de combat du nord de la Syrie ne serait pas contraignant. Pourtant le gouvernement US voudrait que les diverses parties engagées sur le terrain pour combattre l’Etat Islamique se concentrent sur l’obejctif fixé et cessent de s’entre-déchirer. read more

Êzîdische Frauen in Straßburg im Hungerstreik

von Peskevin Yilmaz Pesketin
Êzîden für die Freiheit von Abdullah Öcalan und den Frieden in Kurdistan im Unbefristeten Hungerstreik

Ab dem 23.08.16 tritt eine Gruppe von, in Europa lebenden, Êzîden in Straßburg- Frankreich in den Hungerstreik. Hintergrund dessen ist die seit April 2015 bestehende Totalisolation des kurdischen Repräsentanten Abdullah Öcalan durch die türkische Regierung.

Herr Abdullah Öcalan vertritt die politischen Interessen von Millionen Menschen aus Kurdistan und der Türkei. Insbesondere die Stärkung der Rechte von religiösen und kulturellen Minderheiten, aber auch die Geschlechtergerechtigkeit stehen im Mittelpunkt seiner Philosophie. read more

La Turquie rappele son ambassadeur d’Autriche

Les tensions entre les gouvernements Turque et Autrichien vont bon train. Aux dernières nouvelles Ankara aurait retiré l’ambassadeur de Vienne. Les raisons invoquées pour ce geste seraient la „une“ dans un tabloïde local et une manifestation pro-kurde dans la capitale autrichienne.

Le parquet glissant de la diplomatie…

Après une dispute concernant un „gros titre“ sur les écrans de l’aéroport de Vienne, la Turquie avait dans un premier temps convoqué le chargé d’affaires autrichien. Maintenant c’est l’ambassadeur qui doit rentrer à Ankara pour des consultations portant sur l’état des relations entre les deux pays. Une décision prise par le ministre des affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu. Ce dernier reproche à l’Autriche de soutenir le parti travailliste kurde PKK. read more

Les sbires d’Erdogan en Allemagne

Des menaces concrétes?

Selon des parlementaires allemands, le MIT (Millî İstihbarat Teşkilati – Organisation nationale du renseignement de la Turquie) serait très actif, avec près de six mille informateurs agissant sur le territoire. La commission de contróle du „Bundestag“ (Parlement) réclame des informations du gouvernement.

milli-istihbarat-teskilati

Le député écolo Hans-Christian Ströbele est décidé a mettre le sujet à l’ordre du jour dès la reprise des activités du parlement. „Il ya une activité secrète impressionante de la part du MIT. L’Office fédéral de protection de la constitution, les services de reseignements (BND) et la police doivent d’uregence revoir leurs procédure de coopération avec l’Etat Turque, sans quoi ils courent le risque d’être complices dès lors que les agents du MIT commettent des crimes.“ s’exprimait Hans-Christian Ströbele dans une interview avec le journal „Welt am Sonntag“. read more

La Turquie et les terroristes

L’agent double de la politique pert-il de sa crédibilité?

Selon un papier confidentiel des services secrets allemands, la Turquie serait une plate-forme actioniste pour les islamistes de tous bords. Dés lors une question est permise. Quels sont les liens qu’entretien Ankara avec le Hamas (Palestine) les frères musulmans (Egypte) et l’Etat Islamique (Syrie & Irak) ?

Les informations qui ont ainsi été relayées se reportent sur une information du ministère de l’intérieur. Ces mêmes informations stipulent que la Turquie se serait transformée en plate-forme de soutien pour les divers groupements islamistes du moyen-orient depuis 2011. Pour la chancelière allemande Angela Merkel, la divulgation de ces notes confidentielles posent problème. read more

Le côté obscur du régime Erdogan

Le chef de l’opposition mis en accusation

Le procureur d’Istanbul réclame cinq ans fermes pour l’un des deux présidents du parti pro-kurde HDP, Selahattin Demirtas. Il lui est reproché d’avoir fait de la propagande pour le parti travailliste kurde PKK. Il n’est pas seul sur la banc des accusés. Les mêmes reproches sont fait à l’encontre du député HDP Sirri Sürreyya Önder.

Selon l’acte d’accusation les deux hommes seraient coupables de „propagande pour une organisation terroriste“. Ils auraient tenus des discours en 2013 dans lesquels isl auraient fait les éloges du parti travailliste kurde PKK et leur leader Abdullah Öcalan, détenu depuis 1999. read more

Türkei: Spielt nicht mit dem Feuer!

mitgteilt von NAV-DEM E.V.*

Hände weg von Abdullah Öcalan

Der Putschversuch in der Nacht vom 15. auf den 16. Juli von Teilen des türkischen Militärs ist die direkte Folge der antidemokratischen Politik des türkischen Staatspräsidenten Erdoğan und seiner AKP.

Entgegen aller Behauptungen der türkischen Regierungspartei, dass allein ein Präsidialsystem in der Türkei für Stabilität sorgen könne, ist die angestrebte Allmacht Erdoğans Ursprung und Quelle von Instabilität, Machtkämpfen innerhalb der staatlichen Elite und fortdauernder Auseinandersetzungen. Denn die Macht des jetzigen Regimes beruht selbst auf einem Putsch gegen den Wählerwillen der Bevölkerung. Erdoğan und seine AKP haben die Ergebnisse der Wahlen vom 7. Juni 2015 schlichtweg für nichtig erklärt, anschließend das ganze Land in eine Kriegssituation geführt, um durch Neuwahlen am 1. November 2015 ihre Macht zu verfestigen. Seitdem agiert das Erdoğan-Regime mit den Mitteln der Gewalt und Einschüchterung gegen jegliche Opposition im Land. read more

Istanbul: Siège du HDP saccagé par la police turque

de Cahit Ozsoy

Le régime d’Ankara continue ses actions contre l’éthnie kurde

Le 11 août les forces de frappe de l’unité anti-terroriste de la police turque ont, dans le cadre d’une vaste rafle dans la métropole Istandbul, „fouillé“ le siège de district du parti pro-kurde HDP. „Dans la nuit de jeudi ils ont avec violence investi les bureaux“ confirme la porte-parole du HDP, Bermali Demirdögan. Des ordinateurs portables et autres matériel technique ont disparu.

bureau HDP 03

Au cours de cette même nuit 15 personnes ont été arrêtées. L’action policière est clairement dirigée contre le parti travailliste kurde PKK et le siège du HDP a été une des cibles, la police voulant croire que des suspects s’y seraient repliés. read more

Les turques adeptes de la peine de mort?

Lors du grand rassemblement à Istanbul, Recep Tayyip Erdogan promet la réinstauration de la peine de mort, si tel est le souhait du peuple turque.

Près de cinq millions de citoyens turques (estimations émanant de l’agence de presse Anadolu) se sont retrouvés sur le front de mer de la Ville d’Istanbul ce 7 août, suivant l’appel de leur leader de rejoindre la manifestation „Rassemblement pour la Démocratie et les Martyrs“. Les discours tenus ont été retransmis à travers tout le pays et pour les plus grandes cités, projeté sur des écrans géants.

Anadolu Agency via twitter
Anadolu Agency via twitter

Lors son discours émotionel, le président a revendiqué suivre le demande du peuple turque concernant la réinstauration de la peine de mort pour les participants au coup d’Etat. Il confirme vouloir signer la loi si le parlement l’adopte. read more

Turquie: Le régime s’attaque à l’économie

Après l’armée, la justice, les ministères, l’éducation et même le sport, Tayyip Recep Erdogan prend l’économie en ligne de mire. Pour la turquie, cette première décennie du 21ème siècle s’annonce ravageuse. Après un fervent appel aux dénonciations, le coup de torchon du régime d’Ankara s’en va jusqu’à diviser les familles. Hormis les membres et adeptes du AKP, peu sont encore les citoyens qui osent s’exprimer sur la politque.

Les masses "populaires" soutenant la nouvelle politique de Tayyip Recep Erdogan semblent sur le pied de guerre.
Les masses “populaires” soutenant la nouvelle politique de Tayyip Recep Erdogan semblent sur le pied de guerre.

Lors d’un congrès à la Chambre de Commerce d’Ankara, le président turque fait l’annonce que le gouvernement est fermement décidé de couper toutes les relations d’affaires que pourrait avoir le mouvement „Gülen“. Un mouvement qui selon Erdogan a les mains pleines de sang. „Les entreprises, écoles et organisations de bienfaisance gérées par le mouvement „Gülen“ sont des nids terroristes.“ affirme Erdogan. „L’organisation est un cancer et largement impliquée dans l’économie. Il est de notre devoir de couper les connexions. (…) Le démantèlement se fera sans pitié.“ read more

»Erdogan hat die Gunst der Stunde genutzt«

Aus: Junge Welt
Interview: Rüdiger Göbel
Übersetzung: Serdar Derventli
Gespräch mit Fatih Polat*. Über die Etablierung einer Einmanndiktatur in der Türkei, die Knebelung der oppositionellen Medien und den fortgesetzten Krieg Ankaras gegen die Kurden

Vor zwei Wochen sollte der türkische Präsident Recep Tayyip Erdogan von türkischen Militärs aus dem Amt geputscht werden. Wie haben Sie die Nacht vom 15. auf den 16. Juli erlebt?

Der misslungene Staatsstreich hatte, wie auch aus einer von den Putschisten im Staatsfernsehen verlesenen Erklärung zu entnehmen war, primär Erdogan und die unter seinem Joch agierende AKP-Regierung zum Ziel. Aktuell gibt es noch eine rege Debatte darüber, aus welchen Segmenten des Militärs die Putschisten nun wirklich kommen. Eine der ordentlichsten Analysen dazu stammt von Metin Gürcan, der als ehemaliger Major der Spezialeinsatzkräfte innerhalb der türkischen Streitkräfte deren innere Strukturen sehr gut kennt. In seinem Artikel »Die Anatomie eines Putschversuchs« klassifiziert Gürcan die der, wie sie offiziell genannt wird, »Fethullah-Gülen-Terrororganisation« oder FETÖ zugehörigen Offiziere als steuernde Kraft des Umsturzversuchs. Aus der Liste der Verhafteten geht auch hervor, dass zudem extrem laizistische und regierungskritische Offiziere beteiligt waren. Hinzu kommen diejenigen, die sich aus karrieristischem und persönlichem Interesse der Junta angeschlossen haben. Wenn die Prozesse gegen die Militärs beginnen, werden wir sehen, dass sie kemalistische, auf den Grundsteinen der Republik basierende laizistische westliche und moderne Positionen vertreten. read more

Turquie: La purge continue…

Le gouvernement Erdogan assassine les médias

Au dernières nouvelles 45 journaux et 16 stations télé ont été fermées sur décret. Erdogan et ses sbires maintiennent ainsi leur stratégie de censure sur l’information et la liberté de la presse. Notons au passage que le nombre de mandats d’arrêt à l’encontre de journalistes est aujourd’hui passé à 47.

A l'heure actuelle, seuls des médias turques, majoritairement des journaux sont interdits. Avec la critique qui semble lentement venir aussi des correspondants de médias „étrangers“ est-on en droit de se demander quand commenceront les premières expulsions de journalistes?
A l’heure actuelle, seuls des médias turques, majoritairement des journaux sont interdits. Avec la critique qui semble lentement venir aussi des correspondants de médias „étrangers“ est-on en droit de se demander quand commenceront les premières expulsions de journalistes?

La turquie s’octroie une purge historique sur fond de coup d’Etat manqué qui devrait sérieusement imquiéter tant les responsables politiques que les les citoyens d’Europe. Selon les informations, que nous tirons du bulletin officiel portant sur le décret du gouvernement, sont également concerné de fermeture: 3 agences de presse; 23 stations radio, 15 magazines et 29 maisons d’édition. Les noms des concernés n’ont pas été publiées par le gouvernement, mais selon CNN-Türk seraient parmi elles l’agence de presse Cihan, IMC TV (une station pro-Kurde) et le quotidien Taraf. read more

Fin de la liberté de la presse en turquie

42 journalistes sous le coup d’un mandat d’arrêt

La démesure des purges instaurées par Recep Tyyip Erdogan, qui par decrét règne en seul maître sur la Turquie, met en lumière ses volontées. Après l’armée, la justice et l’éducation, le Sultan d’Ankara passe le coup de torchon dans les médias.

Et ceci n’est en fait pas vraiment une nouvelle, car le régime s’attaque à la presse depuis des mois. Fermeture de stations TV et radio, censure et pressions sur la presse écrite, tabassage de blogueurs sont devenu le quotidien de la société turque, qui pour sa majorité (visible) semble s’en accomoder. Mais la nouvelle en fait sont les mandats d’arrêt délivrés à l’encontre de 42 journalistes ce 26 juillet, dont cinq auraient déjà été interpellés. read more

Le pacha du Bosphore s’octroie les plein pouvoirs

La Turquie à l’ère du système présidentiel

En instaurant l’état d’urgence, Recep Tayyip Erdogan pose les jalons pour un système présidentiel, qui de fait n’est autre chose qu’une dictature. Il règne par décrét, mais veut laisser croire qu’il lui importe beaucoup de maintenir sa légitimation démocratique.

Recep Tayyip Erdogan, un dictateur élu?
Recep Tayyip Erdogan, un dictateur élu?

Pour une durée de trois mois, il détient (enfin) les pleins pouvoirs et peut désormais gérer comme bon lui semble. En fait il fait depuis un bon bout de temps, mais maintenant il peut de bon droit se baser sur le droit constitutionnel. Erdogan va d’ailleurs mettre tout en oeuvre pour la changer, cette constitution, seul obstacle restant pour pour devenir de plein droit le dictateur dont semble avoir tant besoin le peuple turque. read more

Turquie: Après le coup d’Etat, le coup de torchon

Le bonheur des uns fera le malheur des autres

Le coup d’Etat en Turquie n’aura duré que quelques heures, et il aura fait de nombreuses victimes, dont la démocratie. De fait il faut constater que le commandement de l’armée était divisé et selon les dernières informations, l’action prévue était connue des services secrets. Mieux encore, la population turque, même celle opposée à la politique de Erdogan, a fait preuve de courage et étouffé cette action qualifiable de dilletantesque.

On pourrait donc se féliciter qu’un peuple se soulève contre un soulèvement. Et pourtant… Car après le coup d’Etat vient l’heure de la „chasse aux sorcières“. Recep Tayyip Erdogan qui veut instaurer par tous les moyens possibles un Etat de régime „Présidentiel“ qui lui promulgue les pleins pouvoirs, est seul vainqueur et peut maintenant agir comme bon lui semble. read more

Manuel Barroso un fieffé lobbyiste ?

L’Ex-Président de la Commission Européenne Manuel Barroso est décidément un exemple à ne pas suivre. Sous le couvert du „Brexit“ il s’en va chez Goldman-Sachs pour les conseiller dans les mesures à prendre suite au vote des Anglais de quitter l’Union Européenne.

Parachute doré et couilles en or

L’Europe va mal et le nombre des agitateurs malveillants, dont le seul souci semble être celui de détruire la maison „Europe“, s’en va croissant. Pire, ce sont des décisions idiotes et saugrenues qui donnent raison aux détracteurs et en ajoutent encore et encore à la méfiance dors et déjà bien établie en une politque en laquelle plus personne ne semble vouloir faire confiance. read more

Le sommet UE-Turquie accouche d’un accord nauséabond

Le statut de „réfugié“ remanié; la crise elle, reste

Le récent sommet à Bruxelles, qui s’est terminé sur un accord entre l’Union Européenne et le régime totalitaire d’Ankara n’attend désormais plus que sa transposition. Certes il faut encore patienter un tant soit peu, pour que le protocole d’entente soit suivi de faits, mais la Turquie semble bien avoir extorqué à l’UE la majorité de ses „souhaits“.

Si le calendrier pour la mise en place des „mesures“ convenues est ambitionné, il n’en reste pas moins le constat que le marché conclu entre l’UE et la Turquie a atteint son point de non-retour. Ce „marchandage“ plus proche de la traite des humains que d’une solution réelle à la crise des réfugiés devrait, selon les politiques de Bruxelles, apporter le „changement“ tant recherché. read more

Emine Erdogan lève le voile sur le feminisme à la turque

Si de par les exactions journalières du président turque, Recep Tayyip Erdogan, nombreux sont ceux qui considèrent la Turquie comme étant un Etat islamique qui ne devrait pas être accepté comme membre à part entière de l’Union Européenne, l’annonce faite sur divers chaînes de télévision proches du régime, sa femme, Emine Erdogan, devrait confirmer ces convictions.

Emine Erdogan, épouse du président turque, considère les femmes comme des objets sexuels
Emine Erdogan, épouse du président turque, considère les femmes comme des objets sexuels

En effet, la première Dame de la „République Ottomane“ aura fait exploser les médias sociaux en affirmant que „Dans le Harem, les femmes étaient préparées à la vie.“ Emine Erdogan n’y va pas par quatre chemins. Elle fait les éloges et vante les avantages du harem dans l’empire Ottoman. „Le harem était une école pour les membres de la dynastie Ottomane et une institution dans laquelle les femmes étaient formées pour leur fonctions futures.“ read more

L’absolutisme turque défie les valeurs de l’UE

Un sommet européen sur la crise des réfugiés

Le 7 mars, à Bruxelles, se sont réunis les chefs d’Etat européens pour débattre des mesures possibles pour trouver des solutions aux problèmes liés à la crise des réfugiés, qui met à l’épreuve les sacro-saintes valeurs dites „européennes“. En vedette incontournable, le premier ministre turque, Ahmed Davutoglu, toujours souriant à souhait avait apporté „son“ cahier des charges…

Un sommet qui n’aura pas apporté de réponses, d’autant que les détails vont être soumis à des groupes de travail pour „clarification“. Le premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, moderne à souhait s’exprime via Twitter: „President of #EUCO will take forward the proposals and work out the details with the Turkish Side before the March #EUCO“. En clair, Xavier Bettel annonce que les négociateurs ont trouvé un accord de travail se basant sur six principes pour remédier à la crise des réfugiés. read more

L’Europe agenouillée devant les exigences de la Grande-Bretagne

Le coup de poker de Cameron – Une analyse

David, le preux Chevalier Britannique qui s’en est venu à Bruxelles pour défendre les intérêts de ses concitoyens, lesquels prétendûment voudraient s’isoler de l’Union Européenne car cette dernière leur ferait les poches, a bel et bien réussi son coup de poker.

Certes, David Cameron ne s’est pas fait de nouveaux amis, si toutefois il en aurait eu auparavant, mais avec les gueux qui se sont pliés aux exigences – enfin pas toutes, mais quand même – il peut retourner au pays la tête haute et faire campagne pour maintenir la Grande-Bretagne dans l’Union Européenne. Pour autant, la partie n’est point encore gagnée et les „bookkeepers“ de Londres prennent encore des paris. read more

TPP – Le suicide démocratique signé et approuvé

Le 4 février 2016 à Auckland (Nouvelle Zélande) 12 pays ont signé l’accord de libre échange TPP (Trans-Pacific-Partnership) et ce malgré de véhémentes protestations. Cet accord qui concerne une population de 800 millions d’individus donne ainsi les pleins pouvoirs à une minorité d’acteurs économiques, principalement américains.

Les signataires sont : l’Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, les Etats-Unis, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam. read more